1 mars 2015

La Ballade de Lénore, ou les Morts vont vite


Oh ! comme à droite, à gauche, s’envolaient à leur passage, les prés, les bois et les campagnes ; comme sous eux les ponts retentissaient ! – A-t-elle peur, ma mie ? La lune brille… Hurra ! les morts vont vite. A-t-elle peur des morts ? – Non… Mais laisse les morts en paix !
Extrait de la traduction de Gérard de Nerval


La Ballade de Lénore par Horace Vernet

 + : la foule de superbes illustrations répertoriées sur le enkidoublog